Claude Bourguignon

 

Claude Bourguignon – Proteger les sols pour préserver la biodiversité

En 15 minutes, Claude Bourguignon explique ce que tout le monde devrait savoir et que les ingénieurs agronomes n’ont pas le droit d’apprendre en plusieurs années. A transmettre à tous vos contacts agriculteurs qui acceptent d’écouter pendant 1/4 d’heure des informations factuelles et concrètes que leurs contacts habituels « oublient » de leur dire.

57

Mais pourquoi ne met-on pas ce type fabuleux à la tête du ministère de l’agriculture ?

37

Comment ça marche ? L’arbre c’est le maître des sols. Il fait tomber tous les ans des feuilles mortes et des branches mortes sur le sol. Ces branches vont être attaquées par une faune qu’on appelle la faune épigée qui va manger tous ces bouts de bois, toutes ces feuilles, et va faire des crottes (de la matière organique broyée en éléments très très fins) qui va permettre aux seuls organismes au monde qui sont capables d’attaquer la lignine (le bois, NDLR) que sont les champignons (les basidiomycètes) qui vont pouvoir attaquer ces crottes et les transformer en humus. La fabrication d’humus se fait à la surface du sol. On comprend tout de suite pourquoi le labour est une arme de destruction massive des sols, c’est qu’elle met la matière organique sous le sol, ce qui est une absurdité, car les animaux ne vivent pas sous le sol, les épigés vivant à la surface du sol.Les arbres eux ils vont s’adapter à ce système très astucieux, ils vont faire un double enracinement, ils ont un enracinement horizontal qui est sous la matière organique. Pourquoi ? C’est parce qu’on printemps, les humus qui ont été formés pendant l’automne et l’hiver par les basidiomycètes vont être minéralisés quand le sol va se réchauffer, par les bactéries. Les champignons font l’humus, les bactéries minéralisent. En minéralisant elles vont libérer du nitrate, du phosphate qui va descendre avec l’eau de pluie, et là il y a les racines horizontales de l’arbre qui vont récupérer le nitrate, le phosphate et qui va le renvoyer dans la frondaison (dans les feuilles, NDLR). Le système sol-plante est fermé dans la nature, il n’y a pas de fuite, c’est pour cela que les nappes phréatiques sont propres sous les arbres, c’est parce que l’arbre a mis ses racines sous la matière organique. La grande bêtise de l’agriculture c’est qu’elle laboure et elle met la matière organique sous les racines. Donc le temps que les racines arrivent, c’est minéralisé, vous envoyez dans les nappes. Donc première leçon, ne jamais enfouir de la matière organique dans un sol, la nature nous le dit.Ensuite les arbres ont un deuxième système d’enracinement, c’est ce qu’on appelle le pivot (système pivotant). Ce système pivotant va descendre jusqu’à la roche mère. Là il y a deux solutions, où la roche mère est fissurée, l’arbre va continuer son chemin (sous chêne 150 m, sous orme 110m). (…)L’arbre est le seul organisme vivant du monde qui est capable de prendre l’excédent de l’eau de pluie, de l’envoyer le long de ses racines dans lesquelles il va absorber tous les éléments nutritifs et d’emmener cette eau pure dans la nappe phréatique. C’est pour cela que l’arbre est indispensable dans le fonctionnement de cette planète parce qu’il est le seul capable de remplir la nappe phréatique. A cette profondeur, la racine de l’arbre est en contact avec le monde minéral, et qu’est-ce que va faire la racine de l’arbre ? Elle va attaquer le caillou, et elle va le transformer en argile. Donc ce qui est intéressant, puisque le sol est un complexe argilo-humique, c’est que l’humus est fabriqué en surface grâce au travail des champignons et la faune épigée, et les argiles sont fabriquées en profondeur par l’attaque des racines des arbres au contact du monde minéral. A cette profondeur il y a des racines qui meurent. De nouvelles racines arrivent. Il existe heureusement une faune qui se nourrit de ces racines mortes – qui nettoie toutes ces racines mortes – et qui va libérer de nouvelles galeries pour les racines suivantes, c’est ce qu’on appelle la faune endogée. Alors on retrouve les mêmes groupes qu’en surface, des collemboles, des acariens, des vers, sauf qu’ils sont petits, aveugles et leur boulot c’est toujours de nettoyer les racines. Pour vous donner une idée du travail de cette faune endogée, un blé fait 200 km de racines, et 5000 km de poils absorbants. 1 blé hein !Nous en mettons 200 au m2, c’est à dire qu’un blé c’est 4 milliards de km de racines. Eh bien ces 4 milliards de km de racines seront mangés par la faune endogée pendant l’hiver, et permettront à l’orge qui suivra de s’enraciner. Alors on voit que l’argile est produit en profondeur, l’humus est produit en surface, il y a une faune épigée qui aère le sol en surface et une faune endogée qui aère le sol en profondeur, mais comment argile et humus se rencontrent ? Il faut bien qu’ils se rencontrent pour former le sol.Eh bien ils vont se rencontrer grâce à une troisième faune que vous connaissez généralement tous, qui sont les vers de terre. Alors dans les pays tropicaux ce sont les termites qui ont le même rôle.Les vers de terre qu’est-ce qu’ils font, ce sont les grands lombrics, ce qu’on appelle la faune « anécique » Ils habitent des galeries eux, il habitent des terriers, ils ne sont pas comme la faune épigée ou la faune endogée qui changent d’endroit tout le temps, eux ils ont des galeries, toutes les nuits ils sortent, ils laissent l’arrière de leur corps dans la galerie pour pouvoir rentrer dedans s’il y a un prédateur, et ils prennent de la matière organique, ils l’emmènent, ils redescendent, là ils remontent de l’argile, parce quand ils ont fait demi-tour ils vident leur intestin pour fabriquer une crotte qu’on appelle un turricule, et il se trouve que les vers de terre ont dans leur intestin une glande qu’on appelle la glande de Morène qui est très riche en calcium. Donc ils remontent de l’argile, ils mélangent dans leur intestin de l’argile et de l’humus, et il se trouve que les argiles sont négatifs, les humus sont négatifs et le calcium est un ion qui a deux charges positives, donc une charge positive attachée à l’argile et une charge positive attachée à l’humus. Et ils vont fabriquer du complexe argilo-humique. Ce sont les vers de terre qui fabriquent la terre.Le premier scientifique qui va s’y intéresser c’est Darwin, Darwin va être le premier à donner une échelle des restes humains, hein parce que si vous faites des profils vous verrez que les pierres taillées ont les trouve en profondeur, puis les mosaïques romaines, puis les restes du Moyen-Age, c’est pas parce que les hommes de la Pierre Taillée vivait sous terre, ils vivaient comme nous à la surface, mais ce sont les vers de terre qui ont enfoui tous les restes humains.C’est pour ça que les archéologues passent leur vie à creuser des trous, c’est de la faute des vers de terre.Darwin a une idée très bonne, il a mesuré la quantité de terre, un vers de terre rejette son poids de terre tous les jours. Il a calculé les distances qu’il y avait entre les restes humains et il s’est rendu compte que c’était beaucoup plus vieux que ce qu’on racontait, à l’époque, hein, c’était la bible hein, c’était 5000 ans la création de l’humanité, donc

14

Un Grand merci a Claude bourguignon et a ceux qui partage cette conference tres intéressante et instructive . Comme toute révolution , elle passe par 3 etapes essentielles : 1/ Ridicules , 2/Dangereuse , 3/Évidente . Certain n’en sont qu’a la première étape ( a en voir l’autre abruti de « life Force » incapable d’apporter des arguments constructif) . D’autre en sont à la 2eme étape , normal , dangereux c casser le business des industriels (à ce demander si le Life force ne serait pas un des ses industriels du business ) …. quand tout le monde de l’agri aura pris conscience de la logique des sols cela paraitra normal et évident !!! continuons a partager ces conférences dans le monde entier ….

9

C’est marrant, mais lorsque j’étais gamin et que je tondais la pelouse dans le jardin de mes parents, je me disais bien que ce n’était pas « naturel » de retirer autant de matière pour aller ensuite la jeter dans la benne à ordure. Je n’avais pas encore de grandes connaissances en chimie ou en maths, mais j’avais un début de vision qu’en faisant ça je retirais quelque chose de difficilement remplaçable. A l’université on a voulu me résumer le fonctionnement des sols à une équation de masses chimiques qu’il fallait maintenir à l’équilibre, donc je comprends parfaitement les paroles de Mr Bourguignon lorsqu’il dit que l’agriculture moderne a décidé d’ignorer un immense et indispensable savoir au sujet des lois naturelles. Son message est certes pessimiste sur notre situation actuelle, mais présente des solutions qui sont l’espoir d’un avenir meilleur. J’espère qu’il verra de son vivant le retour à une agriculture intelligente.

9

Les bases de l’agronomie utiles à écouter

6

Il en faudrait plus des gens comme Claude et Lidia !!! Merci a eux et merci pour cette video tellement passionnante. En espérant la mort prochaine de Mossanto et autre multinational….

5

LES Bourguignon,ils sont deux,un homme et une femme, le haut du panier,et français en plus ,cocorico!

5

PARTAGEZ CETTE VIDEO SUR FACEBOOK et ailleurs , pour vos amis ! Un clique sur  » PARTAGER  » sous la vidéo et c’est fait ! 😉 OK ? GOoooooooooooooooo ! Et…VIVE L’AGROFORESTERIE !

5

Belle pédagogie ! Cet homme remet en ordre des évidences très utiles à rappeler. Bravo ! 🙂

4

Bravo et merci  MONSIEUR Bourguignon, …Analyse limpide et des plus pertinente. Argumentaires précis, percutants et respectueux des  principes fondamentaux de la pensée scientifique; Prenons en  de la graine, si je puis dire …

3

Ce sont des gens comme ça qui me redonne l’espoir en l’humanité, mais il en faudrait plus pour faire face aux multinationales!

2

2

j’ai entendu un maraicher bio dire que le BRF n’était pas la solution car il pouvait créer une faim (fin?) d’azote dans le sol? je ne m’y connais pas assez pour argumenter

2

Excellent,instructif et édifiant !!!

2

Enfin des gens bien qui deviennent populaires, soutient a lui car peut être un jour (ou un jour de rêve) on aura des gens comme sa aux gouvernement !

2

Cela fait déjà un bon bout de temps que je suis ce couple bien réaliste et c’est pour cette raison que je leur ai attribué une partie importante dans mon livre « Jus & Guérison ». Merci pour ce superbe investissement… Agathe Taillard

1

Puissant lobbys de l’industrie agro-alimentaire qui dictent et nous imposent une politique ultra-productive par le biais de l’UE…veuillez consulter les traités comprendre l’origine de cette situation macabre qui concerne nos vies quotidiennes et l’avenir des générations futures. Nous sommes gouvernés par une dictature qui ne dit pas son nom. Il ne suffit pas de pleurer la terre qui se meurt autour de nous, il nous faut comprendre NOTRE part de responsabilité dans cela en choisissant de laisser l’UE et sa politique nous gouverner.

1

Pourquoi ce n’est pas ce genre de vidéos qui à des millions de vues ?

1

Etant paysagiste spécialisée en gestion différenciée et ayant fait un peu d’écologie je constate qu’il est compliqué de se faire entendre. Des gens comme Claude Bourguinon et Lydia se battent depuis des années et c’est seulement aujourd’hui qu’on les écoute. Il est temps de redonner du pouvoir et d’écouter les gens compétents comme eux et les spécialistes du paysage. Autrement nous courrons à notre perte.

1

1

Bravo, vous mérité le prix nobel je ne plaisante pas comme avons négligé la terre qui est complex et le respect pour pour ce q’uelle nous donne mais nous avons oublié de lui rendre ,nous allons à notre perte famine,guerre et disparition de l’homme tout simplement mais elle par son mécanisme n’a pas besoin de nous mais nous oui.

1

Merci a tout ces hommes comme Claude Bourguignon d’être encore, simplement humains.

2

Nous avons le moyen de changer le monde en faisant un jardin, en cultivant les moindres petits espaces vert dans les sites urbains, et plus encore en campagne, c’est nous les particuliers qui pourront inverser la vapeur… Faites votre jardin messieurs dames, mais faites le bien, à regarder en recoupant l’information, et à partager. #évolution

6

Comment on peut parler de ré insertion de la science dans l agriculture quand on se permet de proposer une formation de 2 jours a 880euros ?? Faut être bourge pour être conscientiser ?

1

En temps qu’agriculteur conventionnel en semis direct, c’est bon d’entendre cela. Dommage que nous n’ayons que très peu de marges de manœuvre au nom d’un tissus de lois stupides.

1

Merci. Cependant, Claude, tu commets une erreur: les cailloux remontent bien dans le sol. J’ai accroché, dans ma vie, avec un soc, des dalles romaines. C’est un phénomène connu que les Egyptiens maîtrisaient: le sable passe sous les grosses masses et les soulèvent.

2

N’importe quoi eh. « il dit des grosses conneries » dixit un vrai spécialiste sur ce fil.Son pseudo : Lifeforce. (Bruce Willis est son idole).Tout de même pas tout à fait assez con pour signer ses merdes de son état civil.indigence syntaxique, orthographique et argumentaire de rigueur, dignes d’un sous-off en OPEX. Dont il a la tronche. Et les lunettes.

7

Ecouter Claude et Lydia Bourguignon est une vraie thérapie. Prodigieux.A quand CLB dans la matinale de France Cul ou le 7/9 d’Inter ? »Pire ».. : à quand une chronique quotidienne ? (à la place de Seux ou Manière)Naaaan, j’déconne. Pas Sainte-loi-du-marché compatible tout ça. Terroristes, va !

2

merci MONSIEUR Bourguigon, j’ai testé la plantation de pommes de terre sans aucun travail du sol l’an dernier 2014 et j’ai aussi fait la plantation « normale » résultat 2 X plus de rendement sans travail du sol, cette année je passe toute la production de pommes de terre sans travail du sol environ 250 KG de semences. voici la méthode utilisé: je pose les pommes de terre dans l’herbe (tondue pour y voir plus clair) puis je rajoute du compost et je recouvre d’une bonne couche de foin et je récolte au cours de l’année. et maintenant pour les autres cultures je vais passer également au non travail du sol (il faut préparer le « couvert » à l’avance afin que la vie se développe sur plusieurs mois) le temps necessaire pour que le sol retrouve une vie « normale » encore un grand MERCI MONSIEUR Bourguignon

4

Il faut de nombreux Claude et Lydia Bourguignon. Heureusement, les AMAP Nature & Progrès font de l’excellent travail.

2

A voir par toutes et par tous

3

Passionnant en effet, mais la difficulté sera de convaincre les agriculteurs…

3

Je suis d’accord pour protèger le sol. Mais pour protèger le sol ils faudrait commencer par stopper les chemtrails, car tous ce qui ce trouves en haut fini en bas!

2

C’est une honte … notre civilisation part à vau l’eau et cours à grands pas vers sa faillite et destruction par son système de production et d’exploitation des ressources naturelles sans lesquelles nous ne sommes rien !?!!! Faut-il vraiment que nous en arrivions là pour renaître de nos cendres ? Est-ce seulement possible… de renaître, j’entends ?! Décidément, nous ne sommes plus très loin de la vision macabre du roman de science-fiction d’Harry Harrison publié aux États-Unis en 1966 (!!!) : Soleil vert (titre original : Make Room! Make Room!), adapté en 1973 par Richard Fleischer pour son film du même nom.Nos terres sont mortes, les nappes phréatiques pourries, nos industries ne savent produire que des « trucs » pour nous divertir, nous pousser à la consommation et nous faire oublier le reste … autant tout de suite stériliser nos gosses pour mettre fin à cette inconscience collective et éviter que leurs descendances ne les gobent sous forme de pilules vertes 👿

1

1

c’est vraiment super et TOP

1

Il serait temps de se bouger là! Très intéressant Claude!  Merci Ghislain pour ce lien, ca rajoute de l’eau à mon moulin.

1

J’aurais bien voulu savoir son opinion sur les biofertlisants fixateurs d’azote (BNF en anglais) qui sont tres a la mode. Quelqu’un a une opinion sur ce sujet? Merci d’avance.
Le fameux (et grave) problème des « cyanobactéries » qui affecte de nombreux plans d’eau n’aurait-il pas comme origine ces désordres intensifs que l’homme inflige aux sols (Agriculture industrielle, urbanisation etc …) ?
Toujours un plaisir d entendre CLAUDE nous parler , de la complexité des sols la microbiologie . Il fut un temps ou la culture de ces sols était viable le temps ou il y avait chevaux bœuf a l attelage .Depuis la nuit des temps ça a fonctionne , pour que certain s enrichissent en nous empoisonnant , est un constat dramatique .Agriculteur qui décède , avec les produits pesticide dont il se sert , mais il y a aussi le fait qu il nous empoisonne aussi , avec le RONDUP ou autre poison alors paysans de FRANCE arrêté le massacre il est encore temps
MERCI MONSIEUR !!!
Pour protéger nos sols, signez l’Initiative Citoyenne Européenne qui sera close ce 11 septembre https://www.people4soil.eu/fr organisée par 500 associations pour demander à l’UE d’élaborer des normes spécifiques permettant de protéger les sols qui sont aussi indispensables que l’eau et l’air.SAUVEZ LES SOLS AVEC VOTRE SIGNATURE! SIGNEZ DÈS MAINTENANT LA PÉTITION.
Je suis des études d’ingénieur en agronomie et je peux vous certifier que au moins dans mon école nous avons des cours d’agroécologie et que M. et Mme. Bourguignon y sont cités. On y apprends toutefois à remettre en question des résultats souvent trop merveilleux et qui ne sont valables que dans des situations très particulières. Ces techniques sont certes révolutionnaires mais elles ne sont pas encore adaptées à tous les types de sol, climats et cultures. Dans de nombreux cas on observe un tassement progressif du sol après plusieurs années d’expérimentation en technique cultural simplifier ou semis direct ce qui est sur le long terme très dommageable aux cultures. Je ne cherche pas à prouver que ce que M. Bourguignon dit est faut, bien au contraire mais juste à expliquer qu’il reste de nombreux progrès à faire pour espérer appliquer ceci à grande échelle.
LEÇON MAGISTRALE  »’ ça fait trop plaisirs quel rafraichissement et nourriture vraie pour nos consciences  » milliards de merci mr Bourguignon ‘ ‘ continuer au taquet comme vous le faites depuis vos début  »’
Je crois que Claude et Lydia Bourguignon ne sont pas les seuls à savoir tout ça; nos « élites » le savent aussi et tous les salopards de la FNSEA . Seulement tous ces gens-là veulent avant tout s’enrichir et garder le pouvoir. Et cela suppose de garder le peuple en « dépendance », que ce soit dépendance alimentaire ou dépendance du travail. On ne peut rien attendre des gens actuels de pouvoir; la seule issue est que le peuple apprenne, applique à son niveau individuel et fasse tache d’huile. Alors apprenons de M. Bourguignon, diffusons largement, parlons autour de nous et soyons les vers de terre de la terre ! Un travail invisible mais tellement efficace.
’Europe Ecologie-Les Verts (EE-LV) depuis l’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle.

1

on va economiser de la benzine sans laboure… le sol

1

Excellente intervention où il explique en des mots simples le cycle de la vie végétale. À envoyer au monstre de l’agriculture pour sa formation de base !!

1

Genial avec Gilles Clement !!

1

Bonjour, J’ai une question sur le non enfouissement de la MO que je comprends tout à fait et les techniques de culture sur butte qui du coup enfouissent la MO pour la création de cette butte… il y a là un paradoxe ou la butte forestière est-elle finalement une mauvaise pratique?
bon a savoir !!!

1

Quece que je me suis fait chier….. En meme temps c’est pas de mon age….. On dirait un telechop !
Il est très fort. Par contre je me disais, si il y a des verres de terres dans les couches profondes du sol, il y a forcément un peu d’oxygène ?
excellent merci !
Très intéressante cette vidéo. Cet homme explique les choses de manière simple et facile à comprendre
Merci infiniment Claude Bourguignon… Tant de savoirs, c’est autant de nutriments pour mon cerveau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + 4 =